Fourniture des matériels scolaire & création d'une bibliothèque auprès des familles de la communauté de Cocal au Brésil

La République fédérative du Brésil a une superficie de 8511965 km2, soit près de la moitié de la superficie de l’Amérique du Sud. Elle est limitée au nord par le Venezuela, la Guyana, le Surinam, la Guyane française et l’océan Atlantique, à l’Est par l’océan Atlantique, au Sud par l’Uruguay, à l’Ouest par l’Argentine, le Paraguay, la Bolivie et le Pérou et au Nord-ouest par la Colombie. La République a une frontière commune avec tous les pays d’Amérique du Sud, à l’exception du Chili et de l’Équateur, ses lignes frontalières sont de 14691 kilomètres, soit 7941 kilomètres de longueur. Le Brésil est le cinquième plus grand pays du monde. Sa distance maximale du Nord au Sud est de 4345 km et de l’Est à l’Ouest de 4330 km.

Le Brésil est le seul pays d’Amérique latine ou l’on parle le Portugais.

 

Le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté au Brésil est passé de 13,34 millions en 2016 à 14,83 millions l’année dernière. Cette information, qui révèle une augmentation de 11,2 % de l’indice, a été établie par l’entreprise LCA Consultants sur la base des données de l’enquête de performance.

 

Pour cela deux de nos adhérents ont décidé de se concentrer sur une communauté spécifique qui est fortement affectée par ces indices. En tant qu’association, nous avons décidé de créer des liens avec Edna et Jean Michel pour aider les enfants de la communauté de Cocal.

 

Cocal, aussi connu sous le nom de Cocal de la Estación, est une municipalité brésilienne de l’État de piauí. Sa population était estimée en 2004 à 24866 habitants. Elle possède une superficie de 918,68 km² et celle-ci à une altitude de 160 mètres.

C’est pourquoi laissons-les nous expliquer.

 

Je m’appelle Jean-Michel et je suis français, ma femme Edna est brésilienne.Nous nous sommes mariés en 2014 et nous sommes tous les deux retraités depuis 2016. Avec nos économies, nous avons acheté dans le nord-est du Brésil entre Teresina et Altos, une petite propriété rurale retirée de la ville.

Nous vivons actuellement entre le Brésil et la France.

 

Autour de notre propriété, il y a des communautés où les familles vivent dans de petites maisons, certaines construites avec de la terre, le toit de paille ou des feuilles de palmiers et le sol en terre.


 

Après de nombreuses visites et discussions, nous avons réussi à connaître ces familles, nous avons rapidement réalisé qu’elles vivent dans la pauvreté et qu’elles n’ont souvent pas de travail fixe. Leur alimentation repose exclusivement sur le riz, les haricots et les œufs, et ils ne consomment pratiquement aucune viande.

 

Edna et moi avons décidé d’agir pour les aider à sortir de la misère dans laquelle ils se trouvent parce qu’ils le méritent vraiment, ce sont des gens très gentils qui sont prêts à aider et même à partager le peu qu’ils ont.

 

Nous avons récemment découvert que de nombreux enfants ne vont pas à l’école parce que les parents n’ont pas l’argent nécessaire pour acheter des chaussures et des fournitures scolaires. C’est pourquoi nous avons décidé de donner des kits scolaires (cahiers, crayons, couleurs, gommes, colle, etc), nous avons commencé l’année 2016 avec une dizaine d’enfants, 2017 nous avons doublé la quantité, en 2018, nous en avons distribué une trentaine et cette année 70 enfants en ont bénéficié.Leur joie, leurs sourires et l’éclat de leur yeux nous donnent un immense plaisir.  

 

Nous sommes conscient que nous pouvons aller plus loin, nous savons qu’il manque des familles qui n’ont pas reçu d’aide, mais nous espérons que nous pourrons continuer à faire de notre mieux.Nous sommes heureux de l’accord que nous avons conclu avec Yanapanaku parce que nous savons que cela nous aidera à poursuivre ce merveilleux travail et d’autres projets ambitieux que nous avons en tête , comme la création d’une bibliothèque et d’un espace éducatif, qui sont des impératifs car il n’y a pas d’internet sur place, ce qui entrave l’apprentissage et l’accès à l’information des jeunes enfants de la communauté.

La República Federativa de Brasil cuenta con una superficie de 8.511.965 km2, ocupa casi la mitad de la superficie de América del Sur. Está limitada al norte por Venezuela, Guyana, Surinam, Guayana Francesa y el océano Atlántico; al este por el océano Atlántico; al sur por Uruguay; al oeste por Argentina, Paraguay, Bolivia y Perú y al noroeste por Colombia. La república tiene frontera común con todos los países de Sudamérica excepto Chile y Ecuador, sus líneas fronterizas son de 14.691 km, 7.941 km extensión de sus cotas. Brasil es el quinto país más grande del mundo. Su distancia máxima de norte a sur es de 4.345 km y de este a oeste de 4.330.

Brasil es el único país de América Latina que habla português.

 

El número de personas en situación de pobreza extrema en Brasil pasó de 13,34 millones en 2016 a 14,83 millones el año pasado. La información, que revela un aumento de 11,2% en el índice, fue levantada por la empresa LCA Consultores con base en los datos de la Encuesta de Rendimiento.

Por esta razón dos de nuestros adherentes, han decidido focalizarse en una comunidad específica la cual está sumamente afectada por dichos índices. Nosotros como asociación decidimos crear lazos con Edna y Jean Michel para ayudar a los niños de la comunidad de Cocal.  

 

Cocal también conocido como Cocal de la Estación, es un municipio brasileño del estado de Piauí. Su población estimada en 2004 era de 24 866 habitantes. Posee un área de 918,68 km² y esta a una altitud de 160 metros.

 

Pero dejemos que sean ellos quienes nos cuenten.

 

Me llamo Jean-Michel y soy francés, mi esposa Edna es Brasileña. Nos casamos el 2014 y ambos estamos jubilados desde el 2016. Con nuestros ahorros hemos comprado en el noreste de Brasil entre Teresina y Altos, una pequeña propiedad rural retirada de la ciudad.

Actualmente vivimos entonces entre Brasil y Francia.

 

Alrededor de nuestra propiedad existen comunidades en las que las familias viven en pequeñas casas, algunas de ellas construidas con tierra, el techo de paja o hojas de palmeras y el suelo de tierra.  

Luego de muchas visitas y conversaciones logramos conocer a estas familias, rápidamente pudimos darnos cuenta  que viven en condiciones de pobreza y a menudo no poseen un trabajo fijo. Su alimentación se basa exclusivamente en arroz,caraotas y huevos, prácticamente no consumen ningún tipo de carne.

 

Edna y yo decidimos actuar para ayudarlos a salir de la miseria en la que se encuentran porque lo merecen realmente, son personas muy gentiles siempres dispuestos ayudar e incluso compartir lo poco que tienen.

 

Hemos descubierto recientemente que muchos niños no van a la escuela, porque los padres no tienen el dinero necesario para comprarles zapatos y materiales escolares. Es por esto que decidimos donar  kits escolares (cuadernos, lápices, colores, borras, pega, etc), comenzamos el año 2016 con una decena de niños, el 2017 duplicamos la cantidad, el 2018 repartimos una treintena y este año 70 niños fueron beneficiados. Su alegría, sus sonrisas y el brillo de sus ojos nos dan enorme placer.

 

Somos conscientes que podemos ir más lejos, sabemos que faltan familias que no han recibido ayuda, pero esperamos que podamos seguir dando lo mejor. Estamos contentos del convenio que hemos hecho con Yanapanaku porque sabemos que esto nos ayudará a seguir desarrollando esta maravillosa labor y otros ambiciosos proyectos que tenemos en mente, como la creación de una biblioteca y un espacio educativo, que son imperativos ya que no hay internet en el localidad lo que dificulta el aprendizaje y el acceso a la información de los niños jóvenes de la comunidad.

+33(0)6 95 62 34 14

Hauts de France